C'est en apprenant la nouvelle de la condamnation de Kemi Seba à deux mois de prison fermes vendredi dernier que je suis allée me renseigner sur le bonhomme. Je connaissais déjà quelques bribes de ses revendications, mais la nouvelle m'encouragea à vouloir en savoir plus. Je suis alors tombée sur un entretien édifiant entre le leader de la tribu KA et le groupe de presse Novopresse. Vous pouvez accéder à l'entretien en suivant ce lien.
Je trouve cet homme, Kemi Seba, très étrange. Très brillant, et souvent pertinent, il est aussi extrêmement violent dans la teneur de ses propos. Il y a quelques mois, un ami m'avait envoyé un lien menant vers un entretien télévisé où Kemi Seba exposait les mêmes théories que celle présentées dans le lien précédent. A l'issue de cette vidéo, j'étais choquée et même dégoûtée à proprement parler. La haine de cet homme envers l'homme blanc et le juif est tellement viscérale qu'elle répugne. Ses propos globalisants l'enferment dans des théories sans voie d'accès ni exit de secours. Du coup, il n'a que l'allure d'un agitateur, obnubilé par son discours, inconsciemment assourdi par son propre vacarme.
En vérité, si cet homme était influent, il me ferait bien plus peur qu'un Le Pen. C'est tout de même fort dommage. Je ne vois pas à quoi cela sert de défendre la terreur comme il le fait. Aux questions de son interlocuteur de Novopresse (parfois saugrenues d'ailleurs), il répond souvent en relatant des faits historiques véridiques qui ont été des grands maux dans l'histoire de l'Afrique et des Noirs, mais la solution qu'il leur donne est manifestement inadaptée. La lumière de certains de ces propos brillants se voit complètement éteinte par la haine et l'amertume qui l'habitent. Ses solutions sont utopiques et même risibles, ses sentiments racistes, si bien que le tout donne le goût fade du "tout ça pour rien".

A l'heure qu'il est, ça ne m'étonnerait pas qu'il se sente sur un petit nuage, réalisant qu'il poursuit ses idées jusqu'au bout, qu'importe le prix à payer. Je suis sure qu'il se délecte du rôle de martyr que les autorités françaises lui ont donné. En fait tant mieux pour lui. J'espère juste que le plus grand nombre ne succombera pas à sa logique pour le moins honteuse et finalement plus falsifiante qu'elle ne se voulait restituante de vérité.