21 janvier 2006

Amour et Déterminisme

L'amour consiste en cette auto-persuasion sans fin, et donc vaine, que deux êtres ne se sont pas rencontrés par hasard. L'amour, par essence fortuit, a donc pour but de dénaturer le hasard d'où il est né. Il s'aventure à renier sa nature propre. En conséquence, il est contradictoire par essence, soit chaotique, bancal. Tout sentiment amoureux ne peut être éloigné de la notion de déterminisme, puisqu'il la poursuit malgré lui. Il lui est intimement lié comme le présent est lié au futur, la vie à la mort. L'amour fonctionne par... [Lire la suite]
Posté par Tchim à 23:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 octobre 2005

Le capitalisme est-il moral?

Telle est la question qui constitue le titre du dernier livre du philosophe André Comte-Sponville. Je n'ai pas acheté le bouquin, mais à en parcourir la brochure que je tiens dans les mains, le philosophe semble y défendre que "Prétendre que le capitalisme pourrait être moral n'a pas de sens. En effet, le possible et l'impossible n'ont que faire du bien et du mal." Il donne un exemple: "Imaginez la réaction d'un physicien qui vous expliquerait la grande équation d'Einstein, E=mc2, et à qui vous objecteriez que cette... [Lire la suite]
Posté par Tchim à 18:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 juillet 2005

" Vous serez comme des dieux"

Gustave Thibon, dans cette "fiction theâtrale" très agréable à lire, soulève une question essentielle. Il s'adresse plutôt aux croyants ( encore qu'elle interpelle tout le monde ). Je rappelle, pour ceux qui ne le connaissent pas, que Thibon était - décédé en 2001 - un philosophe monarchiste et catholique. Dans " Vous serez comme des dieux " , il prend acte et salue les progrès techniques, comme une victoire sur la nature. Toutefois, il s'interroge sur les limites de cette voie: peut-on indéfiniment se lancer dans... [Lire la suite]
Posté par mitnick à 09:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 juillet 2005

Sartre détesté

L'anniversaire de la naissance de Sartre a été célébré dans tous les journaux. Afin, comme célébration, l'on aurait pu s'attendre à autre chose. Mais il faut dire mon opinion, en la matière, est subjective, car je suis, ou plutôt me veux "sartrien". Bref, il était difficile de passer à côté des couvertures des magazines, nous offrant une enième resucée du match Sartre-Aron, avec des arguments - toujours les mêmes - éculés. Il en ressort, très clairement, et ce n'est d'ailleurs un secret pour personne, que Sartre, en France... [Lire la suite]
Posté par mitnick à 01:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 juin 2005

Badiou, fin...

C'est vraiment la fin de l'année (scolaire). Tous les signes qui marquent le début de cette fin sont déjà plus ou moins apparents: soleil, touristes, odeurs plus fortes dans le métro, début du Bac,...Tout ceci est dérisoire me direz-vous. J'en conviens volontiers. Ce qui l'est moins à mes yeux, est l'arrêt du séminaire de Badiou. En effet, le dernier du genre - pour cette année scolaire - a lieu ce Mercredi. J'en profiterai donc au mieux. je serai attentif, prendrai des notes avec plus de précision et d'acharnement, noterai les... [Lire la suite]
Posté par mitnick à 02:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2005

Merci Ricoeur

J'étais sur le point de me déchaîner. Premièrement parce que comme je l'ai écrit hier, je traverse une zone de turbulences dont la principale conséquence sera que je me connecterai probablement plus difficilement au oueb. Par conséquent, quand j'ai la possibilité - comme c'est le cas actuellement - d'accéder au réseau, je me dois de me dé-chaîner. Deuxièment, j'avais une réflexion plutôt subversive à soumettre. Et puis, au détour d'un passage par la page d'accueil de Yahoo pour accéder à mes mails, que vois-je? Paul Ricoeur est mort.... [Lire la suite]
Posté par mitnick à 12:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 mai 2005

Un peu de philosophie

Sous titre: Merci à nouveau Yann Hier soir, j’ai pu assister pendant une heure et demie à une des séances du séminaire de philosophie de Monsieur Alain Badiou, et je dois reconnaître que ce dernier n’a pas volé les compliments que lui accorde Yann dans un précédent message. Pour ma part, ce fut la première fois que j’assistais aux élucubrations (au sens laudatif du terme) d’un philosophe français reconnu du grand public. Ayant un réel goût pour la philosophie, je ne voulais pas manquer cette occasion. En philosophe qui se... [Lire la suite]
Posté par Tchim à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2005

A. Badiou, R. Wagner, Le Monde

Je ne suis évidemment pas philosophe, mais je crois pouvoir affirmer, sans grand risque de me tromper, qu' Alain Badiou est l'un des grands philosophes français actuels, malgré les critiques qui peuvent légitimement- comme à tout le monde- lui être adressées. Il tient un séminaire ( auquel j'assiste volontiers ), généralement un - quelquefois deux- Mercredi par mois, qui entend " construire une réponse à une forme déployée de la vieille question de Kant: qu'est-ce que s'orienter dans la pensée?" Ce séminaire dure deux... [Lire la suite]
Posté par mitnick à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]